Beauté et paysages

Geneviève Labbé | Musique

 

Avec l’album Dunes, qui sera officiellement lancé en décembre, Geneviève Labbé nous promet un doux voyage; d’abord dans son univers, puis dans nos propres rêves.

 

C’est au Boisé des Frères du Sacré-Cœur, dans une nature qui repousse l’automne, que nous rencontrons Geneviève Labbé. Nous empruntons un sentier qui mène droit vers une colline de sable. Là, nous discutons de sa passion : le chant.

 

D’aussi loin qu’elle se souvienne, la musique est présente dans sa vie. Née de parents musiciens, elle admet s’être souvent endormie la larme à l’œil, en écoutant sa maman chanter. « Comme musicienne, poursuit-elle, la fin des années 1980 m’a beaucoup formée. La musique que j’écoutais marquait le début d’une prise de parole au sujet de causes humanitaires. » De fait, le parcours de Geneviève témoigne d’un attachement profond pour l’humain.

 

Adolescente et étudiante, elle chante dans différentes chorales. Puis, jeune adulte, elle quitte le pays pour le Vietnam. Là, elle découvre un nouvel univers musical; les instruments asiatiques comme les chants traditionnels s’ajoutent à son bagage. Quelques années passées en Australie façonnent un peu plus son identité artistique. Mais ce n’est qu’en 2002, alors qu’elle s’installe à Victoriaville, qu’elle se met plus sérieusement à la composition.

 

Faire la différence

 

Son premier spectacle a lieu au Café Farniente en 2005. Jeune maman, elle oriente naturellement son travail créatif vers la jeunesse. Elle offre des ateliers et s’implique dans le milieu scolaire. Deux albums dédiés aux jeunes voient le jour : Sous un même soleil et Sunshine in you. Ces productions l’amènent à présenter des spectacles en Ontario, en Inde, et un peu partout au Québec.

 

En 2015, elle participe à la création et à la mise en scène de la comédie musicale La rivière en toi. Destinée aux jeunes, la pièce aborde les thèmes du deuil et de la protection des cours d’eau. « L’art représente un lieu où l’on peut discuter des vraies choses et avoir une portée. Qu’on évolue dans l’industrie ou non, c’est le travail des artistes de réveiller les consciences », pense-t-elle.

 

Bien que les projets se soient multipliés au fil des ans, cela ne l’a pas empêchée de travailler à une œuvre plus personnelle, Dunes, au cours des deux dernières années.

 

Intime

 

Dunes, un album grand public, constitue le fruit d’une collaboration avec Danys Levasseur et son studio Le Vent Dominant. Plusieurs autres artistes de la région ont mis leur talent au service du projet, dont Carl Raymond, Essouma Long et Patrick Gaulin.

 

Pour bien rendre les multiples facettes de son talent, elle s’est entourée de différents musiciens de renom, dont Jonathan Préfontaine aux percussions, Brigitte Leclerc au piano, François Landry à la clarinette basse et au kaval bulgare, ainsi que Jonathan Bourassa à la contrebasse. « Le processus créatif fut très organique, rapporte-t-elle. Même durant mes voyages en Australie, on travaillait à distance sur le projet. Danys a été très généreux et a respecté mes couleurs. » Le résultat constitue, en quelque sorte, le premier opus à caractère intime de Geneviève Labbé. « J’ai tout simplement voulu m’émerveiller », confie-t-elle.

 

Pour l’auteure-compositrice-interprète, chaque chanson présente sur Dunes devient un paysage, une histoire. Elle y plonge en toute liberté, ce qui transparaît dans sa voix. L’univers dévoilé s’avère riche et le bonheur se fait sentir, véhiculé par des accents de jazz et de musique du monde.

 

S’abandonner à la beauté

 

Rien n’a été négligé pour Dunes. Des musiciens intuitifs et une voix généreuse sont au service de textes symboliques et parfois allégoriques. « L’album parle beaucoup du visible et de l’invisible en utilisant des images naturelles. Je ne me suis pas imposé de cadre ou de style. J’y suis allée avec ce que je ressentais, tout simplement », explique la chanteuse.

 

La beauté de la création réside en chacun de nous, songe Geneviève. « Je souhaite que les gens trouvent leur propre paysage en écoutant l’album. Il n’y a pas de message imposé. » Sans aucun doute, ses multiples pérégrinations forgent les décors qu’elle propose avec ce nouvel album, qui transporte bel et bien ses auditeurs dans un grand voyage.

 

Lancement

 

Le jeudi 19 novembre, le public de la région a pu découvrir les nouvelles chansons de Geneviève Labbé lors des Rendez-vous de la relève, au Carré 150. La soirée fut chaleureuse et festive, l’artiste étant accompagnée de six musiciens.

 

Le lancement officiel de Dunes aura lieu le mardi 1er décembre à Ninkasi, dans le Vieux-Québec. L’événement portera la signature Ninkasi-Culture et Dola Communications. « Il y aura beaucoup de voix », annonce-t-elle sans en dévoiler davantage, question de ne pas vendre la mèche. Plusieurs surprises sont donc à prévoir.

 

Texte par A. A. Fréchette

Photo par Les Maximes

Novembre 2015

 

l'artis logo.png

 © 2015 l'artis Alpha 0.0.8